Rédaction SEO : 6 étapes pour écrire du contenu optimisé

Bien souvent nos clients se plaignent de ne pas être capables de rédiger le contenu de leur site, de manquer d’inspiration, de style, de technique. Dans la rédaction SEO, le plus difficile c’est de démarrer.

Cela étant, il est nécessaire de s’orienter autour d’une stratégie de rédaction SEO bien ficelée pour éviter de se disperser et ainsi, écrire des contenus optimisés.

Pour rappel, la rédaction SEO est spécifique à la rédaction web. Le principe est de rédiger des contenus qui vont séduire les moteurs de recherche mais aussi les internautes.
Ne vous éloignez jamais de votre objectif : positionner votre contenu en tête des résultats Google et de convertir l’internaute qui va s’intéresser à votre contenu.

rédaction seo

1. Ecrire sur une requête recherchée

Plus communément, une requête effectuée par les internautes est un mot-clé. Le but de l’internaute est alors de trouver des réponses à ces questions. Ces mots-clés sont tapés dans les moteurs de recherche tel que Google ou Bing. Et en rédaction SEO, ces mots-clés sont la base de votre stratégie de référencement !

En effet, supposons que vous choisissiez un sujet de rédaction en rapport avec votre activité, mais que ce sujet ne possède pas de volume de recherches intéressant du fait qu’il ne soit pas recherché, vous aurez beau écrire un contenu de qualité, personne ne le tombera dessus. Ce qui est fortement dommage!

Alors avant de rédiger votre contenu, nous préconisons de faire une recherche de mots-clés grâce à différentes outils. 

Aussi, voici quelques règles de base pour effectuer une recherche de mots clés efficace :

  • Mettez-vous à la place de votre persona : Comment ferait-il sa recherche ? Quel mot-clé utiliserait-il ?
  • Regardez le volume de recherche : en vaut-il la peine ?
  • Analysez les mots clés sur lesquels vos concurrents se positionnent. Ils sont de bonnes pistes à suivre.

GUIDE GRATUIT

Prévision et anticipation du Retour Sur Investissement pour le référencement naturel (SEO)

2. S’inspirer de sources spécialisées

Maintenant que vous avez votre sujet et votre mot-clé, vous vous sentez prêt à passer à la rédaction. Cependant, ne vous précipitez pas. Prenez le temps de trouver et consulter des sources spécialisées à propos du sujet sur lequel vous allez rédiger.

Ceci est fortement conseillé dans les cas où :

  • Vous ne maîtrisez pas forcément le sujet ou vous n’êtes pas expert.  Cela vous permet d’avoir des bases pour écrire un contenu de qualité.
  • Même si vous êtes expert, la rédaction de vos concurrents pourront toujours vous inspirer.

⚠️ Attention toutefois, éviter de :

  • Dupliquer le contenu des concurrents. C’est interdit et le contenu dupliqué pénalise votre positionnement.
  • Ne vous éloignez pas de votre ligne éditoriale au profit du SEO. Respectez le ton utilisé habituellement.

3. Respecter les règles du SEO

En SEO, on parle de règles pour évoquer quelques structures de bases qu’il faut maîtriser et respecter.

Pour commencer, il y a la structure hn qui correspond à la structure des titres utilisés dans votre contenu. Les Hn sont des balises HTML utilisées pour les titres. Ces titres ont plusieurs niveaux. De H1 pour le titre principal, à H6 pour le titre le moins important. De manière générale, très peu de rédacteurs utilisent des titres allant au-delà du H3.

Ensuite, il faut penser à la balise title. C’est le titre qui apparaît dans les résultats des moteurs de recherche Google. Il est important car il doit inciter au clic !

Enfin, la meta-description, c’est la petite description qui apparaît également dans les résultats de moteurs de recherche. Elle aussi doit être captivante pour inciter au clic.

Les balises title et meta-description forment ce qu’on appelle les métadonnées.

Pour vous orienter dans la rédaction de ces éléments, voici quelques recommandations :

  • Utilisez le mot-clé principal dans les balises title, le titre H1 (titre principal) et la méta description
  • Les autres titres (H2, H3…) servent à structurer votre contenu. Il n’ont pas nécessairement besoin de comporter le mot clé principal.

4. Se préparer à rédiger…beaucoup !

Combien de mots doit contenir mon contenu pour être bien référencé ? Beaucoup se posent cette question. Mais inutile de vouloir jouer à la loterie… Le meilleur moyen de le savoir, c’est d’effectuer une analyse des contenus positionnés sur ce mot-clé.

Si vous utilisez des requêtes spécifiques, dites “longue traîne” vous aurez très certainement besoin de moins de mots à écrire pour vous positionner.
Quoi qu’il en soit, le SEO passe par la création de nombreux contenus. Vous devrez donc écrire le nombre de mots conseillés sur plusieurs mots-clés différents.

Pour vous aider, voici quelques outils que nous utilisons pour préparer nos contenus et ceux de nos clients : POP et SEOQuantum,

5.Utiliser la sémantique dans vos contenus

Pour rappel, les algorithmes de Google analysent la pertinence sémantique de vos contenus. Ce qui signifie que votre contenu aura de meilleures chances de se positionner s’il est riche sémantiquement. On parle de sémantique pour évoquer le sens des mots et le sens général de votre contenu.
En effet, si Google comprend le sens de votre contenu, vous aurez toutes les chances de vous positionner favorablement.  Donc inutile d’utiliser de manière abusive votre mot-clé principal, ce n’est pas ce que Google recherche.

Ce qu’il faut faire

Afin de rendre votre contenu sémantiquement riche, vous devez l’agrémenter de termes lexicaux qui tournent autour de votre mot-clé principal. Utilisez donc des synonymes.

Si vous souhaitez vous positionner sur le mot-clé “visiter la Suisse” vos paragraphes devront contenir les termes “Lac Léman”, “voyage”, “jet d’eau”, “geneve”, “zurich”, etc.

Pour une bonne optimisation, l’idéal c’est que votre texte contienne au moins 5% de termes lexicaux.

Pensez à créer une liste des termes lexicaux à utiliser. Même si cela vous prend un peu plus de temps, vous rédigerez plus efficacement l’intégralité de votre contenu.

Voici quelques outils qui peuvent à nouveau vous être utile sur cette tâche : 1.fr, Yourtexte.Guru, Text Focus, SEOQuantum à nouveau.

6. Soigner le maillage interne

Le maillage interne, c’est l’art d’organiser les liens internes de votre site. Google utilise les liens internes de votre site pour évaluer :

  • la pertinence de vos contenus
  • le rapport entre les pages
  • la popularité de vos pages

Les liens internes sont donc un critère déterminant pour votre positionnement SEO.

⚠️ Les pièges à éviter :

  • La sur optimisation de votre contenu avec trop de liens internes. Si vous en mettez plus que nécessaires, vos liens ne seront pas pertinents pour Google.
  • La mention d’un même lien plusieurs fois.
  • Insérer des liens vers des contenus trop éloignés de votre sujet.

Ce qu’il faut retenir

La rédaction SEO requiert quelques éléments techniques différents de la rédaction traditionnelle.
C’est la raison pour laquelle nous préconisons de la faire réaliser par des professionnels tels qu’un Content Manager, un expert SEO, rédacteur web, etc.

N’hésitez pas à vous faire accompagner si besoin est !

L'AUDIT SEO GRATUIT

Bénéficiez de recommandations inédites pour votre site web

A découvrir sur notre blog

Voir tous les posts