Booster son référencement en développant un réseau de backlinks

No Comments

Le référencement n’est pas une mince affaire. Outre les mots clés, les méta-descriptions, balises <title> et autres caractéristiques techniques ou éditoriales à respecter au sein même de la rédaction d’une page ou d’un article, le réseau de backlinks d’un site joue un rôle important. Pour booster le référencement de votre site, il va donc vous falloir comprendre comment fonctionne ce réseau de liens.

Booster son référencement en développant un réseau de backlinks

 

 

Pourquoi créer des liens ?

L’histoire débute en 1998, avec Larry Page et Sergey Brin, et surtout, avec la création du fameux Google. A la création du moteur de recherches, ils inventent un algorithme nommé Pagerank, du nom de son créateur. L’idée de cet algorithme ? Donner un score de 0 à 10, sous la forme d’une barre verte, qui vous indique la popularité d’un site.

La Toolbar Pagerank (TBPR) n’existe plus depuis 2016, mais l’algorithme de Google continue de prendre en compte ce critère. A présent il est même beaucoup plus élaboré qu’un simple score mais il n’est plus publié comme il a pu l’être par le passé.

Aujourd’hui, lorsque Google examine votre site, il suit les liens externes et internes pour passer de page en page. Son robot parcoure ainsi les différents liens qui se trouvent sur le web. Ainsi, s’il n’y en a pas vers une page d’un site, Google ne peut pas aller l’étudier, et celle-ci ne sera donc pas référencée. A l’inverse (et pour faire simple), plus une page aura de liens entrants, plus Google la visitera, et mieux elle sera référencée.

NoFollow ou DoFollow, quel type de backlinks ?

On pourrait penser que les liens en NoFollow sont inutiles puisqu’ils ne sont, par nature, pas suivis par le robot de Google. Pourtant, n’obtenir que des liens DoFollow n’est pas la meilleure solution. On considère qu’il faut environ 30 % de NoFollow pour 70 % de DoFollow pour « équilibrer » son netlinking et qu’il paraisse naturel aux yeux de Google.

Les liens NoFollow

On le sait tous, à l’heure actuelle, il est bon de se faire connaître sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) pour gagner en notoriété et en visibilité. C’est une bonne chose de partager des liens sur ces plates-formes pour obtenir des visiteurs, mais leur grande popularité inonderait Google comme le ferait un spam si les liens n’étaient pas en NoFollow. Des liens de mauvaise qualité pourraient gagner en popularité alors que cela ne serait pas justifié. C’est pourquoi Google a instauré cet attribut Nofollow. Il en est de même pour les forums et les commentaires de blog par exemple.

S’il est bon d’en avoir tout de même 30%, c’est que, même si Google ne les suit pas, cela ne signifie pas qu’ils sont sans importance. Ils apportent de la crédibilité à votre contenu, surtout s’ils sont intégrés dans des sites populaires.

Les liens DoFollow

Les liens DoFollow donnent un ordre positif à Google. Ils précisent que les liens présents sur le site internet doivent être suivis, et donc pris en compte dans ses algorithmes. Attention, ils doivent être pertinents pour être positifs et efficaces.

Backlink DoFollow, comment les rendre efficaces ?

Choisir des sites de confiance

S’il est important de nombreux liens vers votre site, il ne faut pas le faire n’importe comment.

L’une des erreurs les plus fréquentes, est d’acheter massivement des backlinks sur des sites qui le proposent. Cela fonctionnait pendant un temps, mais Google a mis au point un nouvel algorithme qui pénalise cette pratique.

Google a fait évoluer ses critères de référencement, et prend maintenant en compte la popularité du site sur lesquels vos liens sont partagés.

Il vaut mieux partager vos liens sur des sites qui ont un contenu de qualité et qui existent depuis longtemps, plutôt que sur des pages récentes et/ou avec un contenu médiocre. Les pages qui ont un excellent référencement sont les meilleures vitrines pour développer votre réseau backlinks, car Google leur fait déjà confiance.

Des liens pertinents

Pour juger de la qualité d’un backlink, Google analyse le lien entre les thématiques. Un lien proposé dans une page dont la thématique n’a pas en lien avec la vôtre ne sera pas jugé comme pertinent et Google risque de vous pénaliser. Ainsi, si vous parlez de sport, partager un lien sur un site de couture ne vous apportera rien de positif, car il n’entrera pas dans les critères de sélection de Google comme étant pertinent. Choisissez des sites qui sont dans la même thématique ou qui sont complémentaires comme la nutrition par exemple.

L’autre chose importante, c’est le contexte du lien. Si votre lien est en footer, avec le copyright et les mentions légales, il aura beaucoup moins de poids que s’il est dans le corps du texte.

En bref : Il faut que le texte en question parle de la même thématique que vous et amène naturellement et logiquement à votre lien.

Attention également à ne pas créer trop de liens vers votre page d’accueil, mieux privilégier les backlinks vers le contenu.

Bien choisir l’ancre d’un lien

Qu’est-ce que l’ancre d’un lien ?

L’ancre du lien, c’est le texte cliquable, autrement dit, l’endroit où l’on doit cliquer pour être redirigé vers la page. Il désigne le texte du lien visible par l’internaute et par le moteur de recherche. Cette partie de texte cliquable est le support du lien hypertexte.

L’ancre doit inciter au clic, son contenu doit susciter l’intérêt des internautes et contenir des mots descriptifs en rapport avec la page de destination. La qualité de l’ancre a une grande importance pour le webmarketing et l’apport de trafic par les moteurs.

Une ancre optimisée

L’ancre optimisée, c’est celle qui utilise un mot clé exact sur lequel vous souhaitez être bien référencé. Cette pratique est très favorable pour améliorer le référencement, mais il ne faut pas en abuser. En effet, la sur-optimisation des ancres n’est pas très bien perçue par Google. Ainsi, pour un même lien, il vous faudra varier les ancres afin d’obtenir une proportion d’ancres optimisées d’environ 40%, mais avec des textes d’ancres différentes. Une même ancre ne doit pas être utilisée plus de 4% des fois.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour booster votre référencement en développant votre réseau de backlinks. Gardez en tête que le contenu de qualité reste primordial autant pour vos lecteurs que pour Google. Une fois que vous aurez pris en compte tous ces critères pour organiser votre action, Google fera le reste.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez créer un « maillage » efficace pour améliorer le référencement naturel de votre site. Nous pouvons vous accompagner et rendre votre site incontournable sur les moteurs de recherche en général et Google en particulier !

A propos de ce blog

Nous sommes une agence digitale Suisse. Nous aimons donc la fondue, les montagnes et le web marketing. Ce blog va traiter de ces thèmes... et de beaucoup d'autres.

Nos services SEO aident nos clients à augmenter massivement leur trafic organique. Demandez-nous une offre ciblée sur votre métier / vos mots clés.

A découvrir sur notre blog

Voir tous les posts