SEO : 10 KPI à garder à l’œil

  • 19 juillet 2019
  • SEO
No Comments

Dans notre dernier article consacré aux KPI, on vous a dit qu’il fallait faire attention à la façon dont vous les analysez. Soumettre les informations à différents regards permettra de les analyser de la façon la plus objective qui soit. Les analyser avec un regard neutre, c’est bien, mais encore faut-il analyser les bonnes données. Voici un petit guide pour savoir quels KPI suivre pour mesurer vos performances SEO.

seo 10 kpi

1. Le positionnement de votre site

L’un des premiers points à analyser pour avoir une idée des performances de votre site est son positionnement bien sûr ! Savoir sur quels mots clés vos êtes bien positionné est important, et savoir sur lesquels vous ne l’êtes pas l’est d’autant plus. Pour être vu, il faut impérativement être sur la première page, c’est-à-dire dans les 10 premiers résultats. Le mieux est d’être dans les 3 premiers, car le taux de clic baisse de façon vertigineuse ensuite.

L’échéance de notre prochain webinaire « Comment générer des leads grâce au SEO » se rapprochant, nous vous invitons à en profiter vite. RDV jeudi, 7 novembre de 14h30 à 14h00 pour une séance de 30 minutes de découverte et d’analyse.

Inscription gratuite

 

2. Les visites organiques

Les visites organiques, c’est les visiteurs qui sont arrivés jusqu’à votre site sans que vous n’ayez payé pour ça. C’est donc un incontournable pour juger de vos performances de votre site en termes de SEO. Vous devez suivre son évolution sur une période, mais aussi comparer les données à une période équivalente pour marquer la saisonnalité.

SWISSFIRMS, le célèbre portail suisse d’entreprises, nous a confié son référencement naturel. Depuis, le trafic organique a été multiplié par 40

télécharger le livre blanc

 

3. Le temps de chargement

L’un des premiers paramètres que les moteurs de recherche prennent en compte lorsqu’ils visitent votre site, c’est le temps de chargement. Plus le site se charge vite, plus il est apprécié, et mieux il est indexé. Notez que ce paramètre est aussi important pour les utilisateurs, qui risquent de s’en aller si votre site est trop long.

4. Les pages actives

On considère une page active dès lors qu’elle génère du trafic SEO. Cette notion s’oppose donc aux pages qui ne bénéficient que de trafic payant. Le ratio des pages actives vous renseigne donc sur les pages qui sont déjà performantes et qui peuvent être un peu améliorées et celles qui ne le sont pas et qu’il faut retoucher.

5. Le taux de crawl

Pour être indexé, votre site doit être crawlé par Google, c’est-à-dire que ses pages doivent être analysées par les robots pour être référencées. Le taux de crawl du site correspond donc au nombre de pages que Google visite par rapport au nombre total de pages du site. Plus le taux est élevé, mieux c’est, sinon cela signifie que toute une partie de votre site n’est pas visible pour Google. Et dans ce cas, vous pourrez optimiser les pages tant que vous voudrez, vous ne verrez aucune amélioration.

6. Le volume de pages orphelines

Les pages orphelines, c’est un peu le problème inverse. Il s’agit de pages vues et identifiées par Google, mais qui ne sont pas reliées à la structure du site. Si ces pages génèrent du trafic, il s’agit d’un potentiel à exploiter pour augmenter l’audience de votre site.

7. Les backlinks

Les backlinks sont les liens qui pointent vers votre site depuis d’autres sites internet. Cela participe à sa notoriété en vous envoyant des visiteurs, mais a aussi un impact SEO. Néanmoins, pour cela, il faut idéalement que le nombre de backlinks augmente régulièrement. Il est aussi important que les liens externes soient de bonne qualité, c’est-à-dire, entre autres, qu’ils soient intégrés à des sites de confiance et dans un article don le thème correspond à la page d’arrivée.

8. Le maillage interne

Il s’agit là des liens établis entre les pages de votre site. Le maillage interne est très important, car il favorise le crawl des robots des moteurs de recherche, et donc le référencement. En outre, cela incite les visiteurs à se balader de page en page et réduit le taux de rebond.

9. Le Taux de contenu dupliqué

Plagier le contenu d’autres sites est une pratique punie par Google. De même, le contenu dupliqué sur différentes pages du site est également nuisible au référencement. C’est pourquoi il peut être intéressant de surveiller le taux de contenu similaire dans votre structure, surtout si le site compte peu de contenu. Si du contenu dupliqué est détecté, il faut soit réécrire les pages, soit faire des redirections vers une page unique.

10. Le nombre de conversions

Si vous avez un site web, vous avez forcément un objectif : obtenir des demandes de devis, d’informations, achats en ligne… Ainsi, le meilleur indicateur de performance de votre site sera le taux de conversion vers cet objectif.

N’oubliez pas de mettre ces données en rapport les unes avec les autres et de les analyser avec différents points de vue. En effet, mieux vaut un trafic limité, mais un bon taux de conversion qu’un trafic très important, mais peu qualifié et donc avec un faible taux de conversion. Ces données ne vous parlent pas ? Vous ne les trouvez pas satisfaisantes ? Le regard d’un expert SEO pourrait vous aider à améliorer les choses.

A découvrir sur notre blog

Voir tous les posts