Après le SEO vient l’heure de l’AEO

No Comments

Si le SEO est une notion désormais connue de tous, certains n’hésitent pas à dire que celle-ci va disparaître au profit de celle d’AEO, à savoir Answer Engine Optimization. Cette nouvelle tendance sur les moteurs de recherche est en effet à prendre en compte pour le référencement d’un site internet, mais de quoi s’agit-il vraiment ?

aeo answer engine optimization

 

AEO, quelle différence avec le SEO ?

Si l’acronyme ne présente qu’une différence subtile, ces deux notions suggèrent pourtant deux pratiques bien distinctes. En effet, le SEO consiste à optimiser un site internet, selon différents leviers afin d’améliorer au maximum son référencement dans les résultats des moteurs de recherches, suite à une requête écrite.

L’AEO, de son côté, est l’art d’optimiser un site, afin qu’il apparaisse lors de requêtes vocales. Autrement dit, cela consiste à optimiser le contenu de façon à ce que les algorithmes soient capables de le lire à haute voix et d’en comprendre le sens afin de l’associer à une problématique spécifique formulée de vive voix.

La particularité de la recherche vocale est que, pour chaque requête, le moteur de réponse, ne donne généralement qu’une seule solution : la plus qualifiée. Ainsi, l’AEO a pour objectif de faire apparaître le site en position 0/#1, et non plus de le faire remonter dans les 6 à 8 premiers résultats, comme c’est le cas du SEO.

Pourquoi l’AEO semble-t-il être le prochain axe à adopter ?

L’évolution des appareils que nous utilisons pour nous connecter a un impact considérable sur notre façon de rechercher des informations en ligne. Outre une augmentation des requêtes Google, grâce aux smartphones qui nous permettent d’être connectés en permanence, on constate une belle évolution de la manière de rechercher.

En effet, à la fin des années 2000, 80 % des requêtes étaient réalisées sur ordinateur, et 20 % sur mobile. Actuellement, la tendance s’affiche plutôt à 40 % pour l’ordinateur, 50 % pour le mobile et 10 % par la recherche vocale. On estime ainsi que, d’ici une dizaine d’années, 70 % des recherches seront effectuées par reconnaissance vocale.

À ce rythme, il va falloir être capable de prendre le tournant de l’AEO rapidement pour ne pas se faire coiffer au poteau par la concurrence.

Faut-il abandonner le SEO au profit de l’AEO ?

Si l’AEO représente une partie de l’avenir du référencement, il reste cependant difficile d’imaginer que le SEO disparaisse aussi rapidement. D’autant que les 30 % de recherches effectuées par ordinateur ou mobile pourront tout de même représenter de belles opportunités.

D’autre part, l’utilisation d’un contenu bien structuré, d’un vocabulaire bien ciblé et d’une expression de qualité est l’une des clés d’un site optimisé SEO. Pour que les moteurs de recherche soient capables de lire et de comprendre votre contenu afin de le faire ressortir comme réponse à une requête vocale, il semble essentiel de conserver ces critères, auxquels d’autres viendront sans nul doute s’additionner pour créer un contenu AEO-friendly.

Ainsi, l’AEO ne semble pas destiné à remplacer le SEO, mais apparaît plutôt comme une stratégie approfondie, dont la marge de manœuvre est plus faible. Une stratégie dont le but unique est la 1re place et dans laquelle toute autre position serait un échec. Il semble donc évident que la production d’un contenu de haute qualité s’apprête à devenir la norme pour parvenir à atteindre le public visé.

A propos de ce blog

Nous sommes une agence digitale Suisse. Nous aimons donc la fondue, les montagnes et le web marketing. Ce blog va traiter de ces thèmes... et de beaucoup d'autres.

Nos services SEO aident nos clients à augmenter massivement leur trafic organique. Demandez-nous une offre ciblée sur votre métier / vos mots clés.

A découvrir sur notre blog

Voir tous les posts